Silahkan

Solo jeune public (à partir de 6 ans) | création 2024

Silahkan signifie « S’il vous plaît en balinais ». C’est un mot qu’on apprend à dire dès l’enfance, un mot ordinaire mais qui se révèle précieux pour les enfants. C’est un sésame qui ouvre la porte à des désirs, des cadeaux, des projets. Ce mot du quotidien ouvrira sur le monde magique des contes balinais, habités par des princesses, des dieux, des démons, des guerriers.

Un spectacle pour enfants pose la question du spectacle en lui-même et de son accessibilité au quotidien. Car les enfants ont cette capacité de créer naturellement des spectacles, d’inventer des histoires et de les jouer entre eux. Entrer en résonnance avec cette faculté paraît important pour désacraliser l’événement « spectacle » et le rendre ordinaire, banal, accessible. Qu’est-ce que cela signifie pour l’enfant « un spectacle ordinaire » ? Qu’est-ce que c’est «ordinaire », qu’est-ce que cela veut dire ? Un spectacle ne peut pas être ordinaire, il n’est pas conforme à l’ordre normal, ni à l’habituel des choses, mais tous les enfants devraient pouvoir aller à des spectacles comme si c’était la chose la plus naturelle qui soit. L’idée est donc de rendre l’événement le plus simplement accessible notamment, peut-être, par l’inclusion des enfants sur scène à la fin de la représentation.

Poursuivant une recherche sur le mouvement initiée avec les codes moyen-orientaux du maqâm, Laurence Yadi prévoit d’explorer les traditions extrême-orientales cette fois lors d’une résidence à Bali en été 2023. Il y a à Bali des usages très différents des nôtres, aussi bien dans les médecines traditionnelles que dans les danses anciennes. Mais il serait plus exact de parler de théâtre dansé car chaque danse raconte une histoire plus ou moins fantastique, généralement tirée de l’épopée hindoue du Ramayana, l’un des textes fondateurs de la mythologie hindoue écrit en sanskrit entre le IIIe siècle avant J.-C. et le IIIe siècle de notre ère. Ce sera l’occasion d’apprendre ces danses fascinantes, avec leurs multiples petits détails, les mouvements des mains, des yeux et des doigts notamment, si précis et élégants, et leurs vêtements richement colorés.

Après vingt ans de recherche et après avoir eu des jumeaux en 2015, les 7273 s’enthousiasment aujourd’hui de plonger dans un nouvel univers.

Chorégraphie, Concept
Laurence Yadi

Interprétation
Laurence Yadi ou Margaux Monetti

Assistante
Margaux Monetti

Oeil extérieur
Nicolas Cantillon, Chine Curchod

Composition musicale
Maurice Louca

Création lumière
Ursula Degen

Scénographie, costumes
Valentin Köhler

Production
Compagnie 7273

Coproduction
Château Rouge, Scène conventionnée - Annemasse, le Dôme Théâtre – Scène Conventionnée d’Intérêt National «Art en territoire» Albertville

 

 

Soutiens
La Compagnie 7273 est au bénéfice d’une convention de soutien conjoint régional transfrontalier avec la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la République et canton de Genève, la Ville de Genève, la Ville d’Annemasse, la Communauté d’Agglomération Arlysère, Château Rouge – Annemasse et le Dôme Théâtre – Albertville.

La Compagnie 7273 est soutenue par Arab Bank (Switzerland) Ltd.

Studio de répétition, Résidence de création
La compagnie bénéficie d’une mise à disposition des studios de l’ADC - Genève.

 

Agenda

  • 08 – 09.11.2024
    Première - Salle du Lignon, Vernier (Suisse)
  • 21 – 22.11.2024
    Dôme Théâtre, Albertville (France)